Gainsbourg, Vie Héroïque…

     (Faute de Remington portative, je vais écrire cet article à l’ordinateur.) Gainsbourg-Vie-Heroique-Interview-video-du-realisateur-Joann-Sfar_emission_premium_fond

Les amis, j’ai toujours été fan de Gainsbourg. Pour moi, c’était un peu un idéal, un homme à suivre… je savais très bien qu’il avait des mauvais côtés, mais je n’arrivais pas à les prendre en compte quand je l’écoutais chanter. C’était un incroyable fleuriste du langage… Bref, je ne pouvais tourner la page pour un quelconque « Maitre Gims » .

Quand j’en parlais, je me sentais toujours un peu seul…

Et puis Joann Sfar est arrivé. Imaginez l’explosion dans mon cœur quand un de mes dessinateurs de BD favori c’est mis en tête de faire un film sur un de mes chanteurs préféré ! Pour moi, cette œuvre est née dans le bonheur, alors je dois te le faire partager, forcement !

Il y a quatre ans de cela, en 2010, « Gainsbourg, vie héroïque » est sorti au cinéma, alors j’ai bien fait attention à être le premier à rentrer dans la salle, à me choisir une bonne place, et puis là, j’ai dégusté. FRANCHEMENT ! Ce film est une bombe d’esthétisme ! Moi, qui n’avais jamais vu Gainsbourg en vie, faute de naissance tardive, le retrouvais au cinéma exactement comme je l’espérais : en classe, en beau, en intelligent et vif… En poète, en vagabond de l’amour et en vivant… Si vivant !

On ne pourrait qualifier ce film de documentaire, et je ne pense pas que ce soit le but. C’est plus l’équivalent d’un « roman graphique » mais au cinéma. C’est une fiction réaliste de la vie d’un héros des paroles, pour des rêveurs comme Joann Sfar, moi, toi, ton coloc’ gay et sans doute des tas d’autres types bien !

Bon, mais tu n’es peut-être pas aussi enjoué que moi juste parce que tu vois « Gainsbourg » écrit quelque part, alors je vais devoir te mettre l’eau à la bouche maintenant, par contre, ne t’attend pas à de l’objectivité…

Le réalisateur a dit : « Je ne fais pas une biographie romancée classique style La Vie en rose. […] J’apporte mon univers de BD dans le film — avec des marionnettes, des chansons, de la poésie et des costumes — pour illustrer ma vision personnelle des fantasmes de Gainsbourg. »

Pour ce qui est de l’univers de la bande dessinée, c’est sûr, l’auteur y a mis sa patte ! On reconnait ses dessins un peu partout dans le film. C’est d’ailleurs plutôt rigolo de voir ses aquarelles entre les mains de Gainsbourg enfant ! Les chansons dont Joann Sfar parle sont toutes de Gainsbourg, elles jonchent et rythme l’œuvre, elles la rendent fluide et douce, et c’est une parfaite concordance entre les peintures, la bande son, et la marionnette.

La marionnette ? C’est en fait une sorte d’alter égo de Gainsbourg, c’est « sa gueule ». Elle va le suivre tout au long du film, lui donner des impulsions, le posséder même, un peu… Ce n’est pas juste une idée fantasmagorique de Joann Sfar, c’est, à elle seule, une très bonne raison d’aller voir ce film. Elle prend une place folle, mais reste légère et drôle. Elle est terrifiante, mais fais avancer Gainsbourg et le conseil. Une sorte de « moi » intérieur grandiose et surtout démesuré.

Je ne parle pas tellement ici du film de manière cinématographique, c’est plus un ressentit de l’œuvre. Je ne peux définitivement pas être critique devant un tel morceau de bonheur…Mais je tiens tout de même à cité le fabuleux acteur qui incarne Gainsbourg : Éric Elmosnino, qui rend son personnage si humain, si poétique et si héroïque.

Tu peux me croire, ça vaut le détour ! (En plus il y a des répliques très sympas !)

And now, enjoy your movie !

Gainsbourg vie héroïque 01

Gainsbourg et la marionnette.

Ecrit par Nicolas Thomson Robert

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s