Let’s Scott (Pilgrim) Rock !

     Scott Pilgrim est un jeune adulte comme toi et moi. Il sort avec une lycéenne et n’a pas de boulot, comme toi, Renton et moi. Il fait de la basse et a un coloc’ gay, sans doute comme toi.

     Et puis tout d’un coup, lui, il change.

     Il tombe amoureux de Ramona Victoria Flowers, une américaine qui fait du roller dans sa tête, mais dont il ne sait rien… Il va lui falloir la trouver, et quand ce sera fait, Scott va l’aimer de toutes ses forces ! Heureusement pour lui, d’ailleurs, parce que pour sortir avec la fille dont il rêve, il va devoir se battre avec les 7 EX PETITS AMIS MALEFIQUES de cette dernière!

     Et ça en devient tellement épique que là, toi et moi, on va avoir du mal à faire mieux !

Image

     Ce comics en six tomes à été écrit entre 2004 et 2010 par Bryan Lee O’Malley, devenu à ce moment-là mon auteur de comics préféré. Né en 1979 à Londres, Bryan a 29 ans quand il termine cette série. Il est jeune, et c’est sans doute pour cela que cette BD nous parle autant.

     L’histoire peut sembler simple au premier abord, mais elle correspond parfaitement aux représentations d’une génération ayant grandi avec les jeux vidéos, et dont Bryan semble faire partie ! De plus, quand on voit les patates qu’il nous met à chaque dialogue (entre comique, sentimental et Délirium total) alors nos six volumes vont être lus bien trop vite ! Mais le must, c’est qu’il pose son récit dans un Toronto très réaliste, plein de jeunes en quête de branchitude, de lieux existants vraiment, et d’une sensibilité incroyablement juste entre les différents protagonistes.

     De plus, son histoire est très complète, grâce à des personnages secondaires aux caractères creusés et dignes d’intérêt !

     Alors que demander de plus ? Des ninjas ? Des combats contre des robots ? De l’amour et de la téquila ? Rassurez vous, Bryan Lee O’Malley a pensé à TOUT ! Entre les références à Zelda, à Trainspotting et au monde de la musique, on est obligé de relire le tout plusieurs fois avant d’être rassasié. (Moi je ne m’en lasse pas).

     Passé toutes ces palpitantes choses qui te font saliver, venons-en à la forme.

     Ce comics est édité en format manga et est en noir et blanc, plus un joli petit incipit en couleur pour le quatrième tome. Le dessin est du genre rafraichissant, du genre inimitablement clair et fin, mais pas frêle. C’est du solide ! Les actions sont bien retranscrites, les sentiments aussi, bref… Bryan se débrouille comme un chef ! MAIS CE N’EST PAS TOUT !! (Tu croyais t’en tirer hein ?) L’histoire, qui accroche jusqu’au bout, est appuyée par un humour de tous les instants. En effet, l’auteur rend ses personnages drôles, mais avec subtilité. On est loin de la grosse blague pâteuse, car l’humour va même se loger dans les comportements les plus simples de Scott et ses congénères.

 Image

     Alors bon, on peut se dire que ça suffit, qu‘avec toute l’objectivité du monde on serait bien content de se mettre ça sous la dent ? Et bien non, c’est toujours pas terminé. Parce que voilà : un film a été réalisé… Par qui ? Simplement par le réalisateur de « Shaun of the Dead » ou encore « Hot Fuzz », Edgar Wright… Voilà voilà.

     Ah ! Et c’est Michael Cera qui joue Scott (l’acteur qui joue le petit ami de Juno dans « Juno »). Alors bon, c’est plus court que six tomes de BD, mais quand même… il faut le voir ! (Si tu veux je te le prête). Et puis comme on en a jamais assez, il y a aussi un jeu vidéo sortie en 2010 sur Playstation qui mérite le détour ! (Vous comprendrez quand vous aurez lu les livres !)

     Vous m’en direz des nouvelles !

Ecrit par Nicolas Thomson Robert

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s